Les principes d'exploitation

L’extraction des granulats marins est réalisée par des navires équipés d’un système d’aspiration. Ils parcourent le site d’extraction à vitesse réduite. On parle de navire extracteur ou drague aspiratrice en marche (DAM). De façon plus marginale, certains navires sont équipés de bennes preneuses qui extraient le matériau de manière ponctuelle sur le site.

Un navire extracteur est équipé d’une élinde trainante, tuyau articulé et relié au navire. Lors de l’extraction, il dépose son bec d’élinde sur le fond et aspire au moyen d’une pompe un mélange de granulats et d’eau. Ce mélange est ensuite déversé dans la ou les cales du navire. Cette technique est celle préconisée par le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer), car elle permet de réduire les impacts de l’extraction.

Le mélange de sédiments et d’eau issu de l’élinde décante dans la cale du navire. Les particules les plus fines restées en suspension sont évacuées avec le surplus d’eau en fonction du type de navires par :

  • surverse, c’est-à-dire que l’eau est évacuée par des ouvertures latérales ;
  • déverse, c’est-à-dire que l’eau est évacuée via un dispositif spécifique sous le navire.

  • En savoir plus : Autocontôles et surveillance +

Created with Sketch. Transport






Lorsque la cale est remplie, le navire se dirige vers son port de déchargement. Le temps de chargement du navire est en moyenne de 1 à 5 heures selon la nature des matériaux, la profondeur du gisement et les conditions nautiques. Les navires sont équipés du système de positionnement AIS (système d'identification automatique) qui permet aux services responsables de la sécurité en mer de les suivre à tout moment.


Created with Sketch. Déchargement

Le déchargement des matériaux se déroule sur des sites terrestres dûment autorisés au titre des installations classées pour la protection de l’environnement. Plusieurs techniques de déchargement peuvent être mises en œuvre :

  • au moyen de godets pour vider la cale et transporter les matériaux via un convoyeur depuis le navire vers le site de déchargement ;
  • par refoulement hydraulique dans des bassins dédiés via une conduite reliant le navire au site de déchargement.

Les navires s’acquittent des différentes taxes portuaires dues pour l’accostage en zone portuaire (pilotage, lamanage, taxe navire, taxe marchandise, etc.). Par ailleurs, les volumes déchargés sont déclarés aux douanes et font l’objet de paiement de redevance à l’État ou aux ports.


Created with Sketch. Traitement

Selon leurs caractéristiques, les matériaux siliceux font l’objet d'un traitement dans des installations industrielles (criblage, concassage, lavage) pour répondre aux spécificités des demandes. Ces installations sont elles aussi dûment autorisées au titre de la règlementation des ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement).


Created with Sketch. Acheminement vers les marchés

Les granulats marins sont transportés, en France, sur une distance moyenne n’excédant pas 30 km, en raison du cout du transport par route vis-à-vis de leur valeur (le prix d’une tonne de granulats double tous les 50 km). Le granulat marin est donc une ressource de proximité destinée à un usage local. C’est la raison pour laquelle les granulats marins sont presqu’exclusivement utilisés dans les zones littorales. Grâce aux estuaires et aux atouts du transport par voie fluviale, ils ont aussi vocation à participer à l’approvisionnement de certaines régions déficitaires en granulats terrestres et connectées à la mer par un fleuve, comme Nantes, l’Ile-de-France et Bordeaux notamment. Ils satisfont ainsi 20 à 60 % des besoins des départements littoraux et parfois plus (80 % sur Le Havre - Fécamp).


 

© Copyright 2022. Studio Brik

Crédits| Mentions légales| Plan du site





Retour à la recherche

Dupont Recyclage and Co


DÉTENTEUR DES AUTORISATIONS : S.N.C Graves de Mer

NAVIRES

Type :
Type :

CONTACT :

Un conctact

AUTORISATIONS

NATURE DE MATÉRIAUX

AUTORISATIONS D’EXPLOITER